Le rôle de l’homme

Publié le par Zuzu et Zuzunet

Si le désir d’enfant se fait à deux, la période de grossesse se vit également à deux. Quel rôle, alors, peut tenir le futur père, lors de cette période unique ?

Le désir et l’attente d’un enfant

Si le désir d’enfant est inhérent à l’homme et à la femme, il devient vraiment un projet commun dans une vie de couple. Mais chacun réagit selon sa nature lorsqu’un enfant va naître.
Pour l’homme, tout se joue sur le plan psychologique.
A la différence de la femme, l’homme ne vit pas dans son corps les bouleversements dus à la grossesse et il se projette à sa façon dans son rôle de futur père.



Des futurs pères de plus en plus impliqués …

Aujourd’hui, les hommes ne sont plus de simples spectateurs dans l’attente de leur enfant. Ils veulent vivre pleinement cette période, en y participant activement, pour mieux la partager avec la future maman. C’est pourquoi ils sont très présents dans les consultations prénatales, où ils découvrent à l’échographie les premières images de leur bébé, tout en suivant son développement. Ils assistent également aux cours de préparation à l’accouchement. Certains d’entre eux apprécient tout particulièrement l’haptonomie, pour mieux communiquer et développer leur lien affectif avec leur bébé à naître, et ainsi prendre conscience progressivement de leur futur statut de père.

… et de plus en plus attentifs

Si l’homme s’apprête à devenir papa, il n’en reste pas moins le compagnon de la maman. Il veille à la rassurer sur les transformations de son corps, mais aussi à contribuer à son bien-être durant ces neuf mois. Il doit faire preuve d’une certaine sérénité face aux changements d’humeur de la future maman : durant la grossesse, la femme subit d’importantes transformations physiques et physiologiques, et témoigne d’une plus grande émotivité et sensibilité.



La place du père pendant la grossesse

Devenir papa, ça se prépare, car cela ne va pas de soi.
A la différence de la future maman qui porte le bébé dans son corps, la réaction de l’homme est d’abord d’ordre psychologique, le plus souvent.
Progressivement, le futur père prend conscience que rien ne sera plus comme avant, et surtout de ses nouvelles responsabilités, avec l’arrivée d’un premier enfant.



Le développement de la fibre paternelle varie selon les hommes. Certains d’entre eux la ressentent spontanément, à l’annonce de l’heureux événement à venir ; d’autres l’acquièrent progressivement.
Mais sachez que les rôles du père et de la mère ne sont pas interchangeables. Ils ne se confondent pas et restent très différenciés pour permettre à l’enfant de bien se construire.
Devenir père signifie aussi devenir chef de famille.

Rester serein


Pendant les neuf mois de la grossesse, l’existence du futur père change imperceptiblement.
L’homme passe par toute une série d’émotions et d’interrogations diverses qui risquent parfois de l’isoler dans une attitude passive. Il doit se préparer à partager une nouvelle existence avec son enfant et à lui donner sa place dans sa vie de couple ; il ne doit pas céder à la tentation de percevoir le bébé comme un rival.


C’est pourquoi il est important d’en parler avec la future maman, pour vivre cette aventure en toute harmonie, et gagner ainsi en sérénité. Cette période de doutes et de questionnements est normale, lorsque l’on devient père.
Il ne faut pas hésiter à confier ses inquiétudes à ses proches et à ses amis, notamment ceux qui sont déjà papas, car ça va toujours mieux en le disant.

Enfin, l’attente d’un enfant se vit encore mieux à deux, lorsque le futur papa s’investit, en assistant aux consultations prénatales, aux échographies et aux séances de préparation à la naissance. Comme le disait Françoise Dolto : « ... le bon père ... est celui qui rend une maman heureuse. »

N'oubliez pas de faire plaisir...

Publié dans Papa

Commenter cet article

maman 15/11/2009 21:01


Je suis certaine que Greg va assurer !


Zuzu 15/11/2009 21:41


Oui je ne me fais pas de soucis ! ;-)