Transmission du caractère : Musique, goût et odeurs

Publié le par Zuzu et Zuzunet

Le dialogue sensoriel avec le bébé commence dès le début de la grossesse.

Dans le ventre maternel, l’enfant entend les sons, les voix, la musique et perçoit les caresses ; il a également inscrit le mode alimentaire de la mère, goût et odeurs, dans ses habitudes.
Ces premiers acquis s’inscrivent déjà dans sa mémoire inconsciente pour faire partie de son histoire.



Les sons et la musique


Tout d’abord, le fœtus entend les gargouillis intestinaux et les battements du cœur de la maman, qui deviennent alors un environnement sonore familier pour lui. Il préfère les basses fréquences, sachant que les sons aigus sont filtrés par la paroi abdominale de la maman.
C’est pourquoi la future maman doit veiller à ne pas s’exposer, si possible, aux bruits très intenses ou soudains, car ils font sursauter le bébé, au risque d’accélérer son rythme cardiaque.
Il en va de même pour la musique qu’il faut choisir avec soin et diffuser régulièrement pour engager une communication plus étroite avec son bébé. Cette musique le met en mouvement durant sa vie utérine, et il y réagira de la même façon, lorsqu’il l’entendra, après sa naissance, pour mieux se décontracter. Mais le son que le bébé entend le mieux, c’est la voix de sa mère, légèrement estompée, surtout dans les tonalités aiguës ; il perçoit également la voix de son père, mais qui est plus lointaine. L’idéal est alors de chanter, en associant la voix et la musique, pour tisser un lien sensoriel plus intime avec son enfant à naître et lui transmettre déjà le goût musical.

Le goût et les odeurs


Très vite, dans le ventre maternel, le bébé bouge, voit, entend, sent, goûte et suce son pouce.
Ses récepteurs olfactifs apparaissent entre la 8ème et la 11ème semaine de grossesse, et ses récepteurs gustatifs et autres papilles se développent vers la 12ème semaine.
La future maman va apprendre que c’est le liquide amniotique lui transmet le goût et les odeurs à son enfant. En les captant, le fœtus s’y habitue et se crée toute une carte alimentaire en mémoire, mais aussi un répertoire d’odeurs qu’il associe tout naturellement à sa mère. C’est pourquoi il faut veiller à une alimentation équilibrée et variée, durant sa grossesse, pour donner déjà de bonnes habitudes à son bébé. Il est également important de savoir que la vue et le goût sont étroitement liés par une même protéine : la transducine d’où le fait de saliver plus tard, à la vue d’un bon plat.
Ainsi, à la naissance, grâce aux goûts et odeurs qu’il a acquis durant sa vie intra-utérine, le bébé pourra identifier le lait de sa mère parmi ceux des autres mamans, mais il pourra aussi reconnaître sa mère, lorsqu’il est avec elle. Durant la grossesse, le dialogue sensoriel entre la mère et son enfant en gestation permet au bébé d’assurer une continuité entre son existence in-utéro et sa venue au monde.

Publié dans Bébé

Commenter cet article